Archives de catégorie : Livres Bonheur Marie-Pierre Demon

Délivrances, évadez-vous, voici les clés.

Quelque temps après une première phase d’éveil au plus profond de  moi-même, que certains appellent l’âme et d’autres encore Dieu, j’ai écrit, il y a 15 ans à présent, un recueil de poèmes pour diffuser des premières clés. le livre a été édité par Guy Boulianne, québécois, éditions Mille Poètes à l’époque, et j’ai reçu la grâce d’avoir permis à mes lecteurs de sentir eux aussi le souffle de cet éveil, pour ceux dont le temps était venu. Le livre est épuisé, je vous offre néanmoins un extrait ci-dessous. Vous pouvez également écouter un autre (vidéo d’il y a 15 ans) ici. Je n’écris plus de poésie, mes romans initiatiques visent à présent, tels ceux de Paulo Coelho ou Laurent Gounelle, l’élévation de conscience ou éveil.

 

printemps des poètes 2021

En cette nouvelle édition du printemps des poètes 2021, sur le désir, je vous offre un de mes poèmes écrit il y a quelques années.

Désir d’un matin

Par delà les montagnes et au-delà des plaines
Je ne reste pas là, je cherche ses poèmes
Enfouis sous la mousse ses fragrances m’embaument
Tapis sous une pierre comme mes chemins d’alcôve

Je m’arrête soudain et j’entends cette musique
Elle provient des confins d’un univers mythique
Je me laisse guidée sans l’ombre d’un remords
Océans ni montagnes n’ombragerons mon sort

Les mots alors me gagnent et je suis transformée
Pour lui je deviens femme dans une nuit étoilée
Un nouveau monde s’ouvre, en Eve je m’élève

Vois-tu ces arrondis, cette rosée, cette douceur
Ces soupirs exquis, la source du bonheur ?
Les forêts sont en fleur quand s’envole la sève.

Happyologie 6

Le 6e numéro du mag gratuit Happyologie, 1er de l’année 2021, vient de sortir ! Je vous souhaite une excellente lecture en plein écran ici.

  • – Edito, les vœux de Happycultrice
  • – C’est quoi, l’instant présent, à la fin ?
  • – Injonction aux messages courts, attention !
  • – Les observatoires de la QVT
  • – Happys livres : « Balade entre les vignes » avec des extraits
  • – Happy news

Magazine créé avec Madmagz.

Balade entre les vignes

J’ai la grande joie de vous annoncer la publication de mon nouveau roman, Balade entre les vignes, un roman d’amour plein de sensualité et de poésie avec le vin en toile de fond.

Il est disponible dès aujourd’hui sur Lulu, la FNAC, ou Vous pourrez aussi me le commander directement par ma boutique. N’hésitez pas à me demander à lire des extraits en m’envoyant un mail, pour ceux à qui je n’aurais pas envoyé la présentation.

Un beau cadeau de Noël en perspective

Concilier bonheur et performance au travail : le livre

J’ai la joie de vous annoncer la parution du tome 2 de mon livre « Concilier bonheur et performance au travail : les clés systémiques et opérationnelles« , aux éditions Territoriales. Communiqué de presse ci-dessous, présentation sur linkedin,  des extraits dans mon webzine Happyologie n°5. A la FNAC ici>>>

communiqué de presse_territorial BK350

Concilier bonheur et performance au travail n°3

Pour concilier bonheur et performance au travail, il faut aussi définir la performance … Cet article fait suite à celui-ci et celui-la , qui ont permis de définir le bonheur et les enjeux.

A l’annonce de la parution de mon livre, une de mes stagiaires m’a demandé : « Vous avez mis performance » pour faire plaisir aux entreprises, n’est-ce pas ? Voilà le problème. La plupart des gens confondent performance avec pression, avec « être toujours plus performant », sous entendu au-delà de ses limites, baigné dans des émotions négatives. Ce n’est pas la définition de la performance. Dans la première partie de mon livre, « concilier bonheur et performance au travail, les clés individuelles du mieux-être », je déroule pas à pas la compréhension de la performance. En résumé, c’est l’expression visible de la compétence.

L’autre problème provient du fait que beaucoup de manageurs croient que pour rendre leurs salariés performants, il faut leur mettre la pression, il faut les contrôler. Je travaille depuis plusieurs années avec la fonction publique territoriale, et c’est une réalité : les échelons hiérarchiques se sont multipliés, le tout pour avoir le contrôle en permanence sur le travail effectué. Bien sûr que cela marche : cela fait longtemps que cette pratique existe. Seulement elle a deux inconvénients. Le premier est qu’elle tire sur la corde – la santé – du travailleur. Jusqu’à la mise en place des CHSCT et des mesures préventives concernant les risques psychosociaux, peu s’en préoccupaient. Mais elle présente un inconvénient pour l’entreprise également : elle requiert de l’énergie : du temps, des procédures, de l’énergie psychique de contrôle. En gros, c’est caresser le chat à rebrousse poil. Ce n’est ni agréable pour lui ni pour le maître.

Et voilà que d’autres organisations se sont misent à fonctionner autrement. Confiance, bienveillance, pour s’apercevoir que les résultats étaient meilleurs pour les deux parties. Les scientifiques ont regardé cela de près, voilà pourquoi on sait à présent que bonheur (émotions positives) rime avec performance.

Certaines entreprises se sont alors dis « il faut investir dans le bonheur ». Et elles sont tombées dans tous les travers : les articles mentionnant le baby foot ou autres accessoires du bonheur, que je dénonce très nettement dans le tome 2 de mon livre, à paraître avant la fin 2020 à Territorial éditions.

Le bonheur n’est pas quelque chose qui s’achète, ou un gadget que l’on place. Encore moins une injonction à la performance. Je l’ai expliqué dans mon précédent article, le bonheur est un processus évolutif qui se construit. Il faut simplement connaître comment ça marche pour en mettre en place les ingrédients. J’ai dressé les bases universelles du bonheur en tant que processus (le bonheur révélé). Quand on a compris « intellectuellement » comment ça marche, cela ne suffit pas. Il faut faire vivre le processus en soi : c’est un processus cognitif qui se nomme la prise de conscience.

Dans mes deux ouvrages, de nombreux exercices le permettent. Cela améliore la bonheur de tout salarié, mais cela ne suffit encore pas : il faut que l’organisation contribue elle aussi à faire vivre le processus, de multiples façons. Autrement dit, il faut que les dirigeants ou manageurs aient intégré en eux le processus bonheur. Alors le reste suit, tout naturellement. Si vous avez du mal à me suivre, prenons un exemple avec un concept plus simple que le bonheur. Imaginons une relation difficile entre deux personnes. On leur dit que leur relation sera meilleure si elles font preuve d’empathie. Elles s’en réfèrent à la définition : capacité de se mettre intuitivement à la place de son prochain, de ressentir la même chose que lui, de s’identifier à lui. Cela reste abstrait pour eux. Puis l’un deux franchit un chemin par une expérience quelconque entraînant sa prise de conscience. Alors tout à coup, il arrête de rejeter entièrement la faute sur l’autre, comprenant que tout comme la sienne, la souffrance de l’autre est la cause de son attitude malveillante. Et voilà qu’il s’aperçoit qu’il souffre moins, que ce que dit ou fait l’autre lui cause moins de préjudice. La relation s’est améliorée, mais elle n’est pas encore au beau fixe. Quelqu’un dit au second, qui n’a pas encore intégré l’empathie, qu’il faut offrir un cadeau au premier. Il le fait. Le premier est très content. Pas longtemps, car il s’aperçoit bien vite que le comportement de l’autre n’a pas changé. Tant que le second n’aura pas compris en lui ce qu’est l’empathie, la relation restera chaotique. Il en est de même pour le bonheur. Concilier bonheur et performance au travail requiert à la fois un apprentissage par les collaborateurs et l’organisation, et toute dualité, tout antagonisme permanent ne peut conduire à ce chemin.Les personnes qui comme moi ont déjà avancé dans le chemin peuvent éclairer les autres : ce sont juste des guides.

Article paru sur linkedin

Concilier bonheur et performance au travail n°2bonheur,

(Cet article a été publié sur linkedin en juillet), il fait suite à celui-ci.

Dans le tome 1 de mon livre, « concilier bonheur et performance au travail, les clés individuelles du mieux-être », paru à la toute fin 2019 à Territorial éditions, je consacre une partie entière à la définition du bonheur.

C’est peu dire ! On savait déjà qu’il existe de multiples définitions du bonheur. Lorsque j’ai débuté mon doctorat sur le bonheur au travail en 2011, je me suis aperçu qu’il existait de multiples concepts scientifiques sur le sujet. Ceci explique déjà pourquoi certains croient le bonheur au travail possible, et d’autres non. Ces derniers confondent en réalité « le bonheur », et « ce qui leur procure du bonheur ». C’est très courant. Le petit film très bien réalisé de Julien Perron illustre cet adage. Intitulé « c’est quoi le bonheur pour vous », il est sous-titré : 7 milliards d’habitants, 7 milliards de définition. Si on identifie le bonheur avec ce qui nous procure du bonheur, c’est normal : une des fonctions du bonheur est de nous faire accomplir nos buts. Il est bien évident que les gens n’ont pas les mêmes buts dans la vie !

Pour ma part, je me suis attardé à vraiment définir ce qu’EST le bonheur, ce qu’il est quel que soit les personnes et quel que soit leurs buts. J’ai comme ainsi dire assemblé des morceaux de puzzle en analysant ce qu’était le bonheur pour des centaines de personnes, et selon des centaines de chercheur ayant étudié le sujet. Et j’en ai conclu que le bonheur est un processus dynamique. Une fois que le processus est mis en évidence, c’est comme une grille de lecture qui permet de situer chacun lorsqu’il parle de son bonheur. Mais le mieux est qu’il permet d’évoluer et de progresser, selon où on se situe dans ce processus évolutif ou selon ou se situe les freins (les portes bouchées ou les circuits encrassés …). Le bonheur est un processus motivationnel qui nous guide pour gérer nos ressources et évoluer spatialement et temporellement dans notre environnement.

Voilà le chemin que je déroule de manière très simple et compréhensible dans mon 1er ouvrage sur le sujet, « le bonheur, entre l’approche des sens et l’apport des sciences », qui aboutit au processus bonheur, c’est-à-dire à la « modélisation » (ou mode d’emploi) du bonheur. Dans la première partie de mon second et troisième livre « le bonheur révélé », et « concilier bonheur et performance au travail, les clés individuelles du mieux-être », je permets au lecteur de comprendre ce modèle, à la fois à l’aide des analyses scientifiques, de métaphores, d’exemples, de schéma, et tout simplement en aidant le lecteur à prendre conscience du fonctionnement du bonheur en lui à travers divers exercices.

Les articles parus dans mon webzine gratuit, Happyologie, permettent également d’avoir une initiation au sujet. Marie-Pierre Demon Feuvrier (PhD).