Archives par mot-clé : formation

Activités en cours

Mes activités depuis le début janvier :

  • Formation-action  à la résolution de problèmes pour des cadres et DGS de collectivités
  • Mise en route d’un accompagnement à la prévention des risques psychosociaux pour les agents d’une Ville d’Aquitaine de moins de 15000 habitants
  •  Formation aux techniques de créativité pour un conseil départemental de la région PACA
  • Ateliers de formation de formateurs
  • Formation à la gestion du stress pour des agents toutes catégories d’une Agglomération de l’Ouest de 130 000 habitants
  • Animation d’ateliers pour bien vivre sa retraite en Dordogne

Elles sont diversifiées, n’hésitez pas à me solliciter !

Nouveau livre de MPFD : »Manager avec les techniques de créativité »

Manager avec les techniques de créativité : motiver, innover, coconstruire. C’est le titre du livre de Marie-Pierre Feuvrier, qui paraît aux éditions Territorial : voir ici.

Résumé : Ce guide comporte, de manière inédite, à la fois des outils pratiques, des exemples concrets et des pistes de réflexion pour appliquer les techniques de créativité dans la fonction publique. Concernant tout agent, il est toutefois destiné à assister directeurs, chefs de service, encadrants, chefs de projet ou chargés de mission, dans un management des hommes ou des projets plus participatif et adapté aux enjeux actuels des collectivités territoriales. lire la suite ici >>

Préface du président national du SNDGCT : « Il n’y a plus guère débat aujourd’hui sur la nécessité d’innover dans le secteur public et, pour y parvenir, de faire preuve de créativité, non seulement pour vivre les mutations quotidiennes mais bel et bien pour leur survivre. À l’instar des activités privées, y compris réglementées, les services publics sont aujourd’hui défiés par des citoyens qui ont totalement compris la révolution numérique en marche et les simplifications qu’elle permet, plus aucune activité n’étant réellement à l’abri d’une « ubérisation » ou d’une substitution par une intelligence artificielle aujourd’hui apprenante. Si les collectivités territoriales notamment ont saisi ces enjeux, en faisant preuve d’une plus grande agilité à l’endroit des usagers, ce sont également tous les fonctionnaires territoriaux, et au premier chef leurs managers …  » lire la suite ici>>

Formations, bonheur.

Peut-on apprendre le bonheur ? Cela a été la question clé de ma thèse de doctorat. J’y ai répondu par la positive, et j’ai ainsi donné une assise scientifique solide à certaines pratiques de formation et conseil que je donnais depuis 20 ans, et j’en ai créé de nouvelles !

Je mets ma pratique et mon expertise sur le sujet :

Je fonctionne en majorité en B to B (centres de formations, entreprises, collectivités, associations etc). N’hésitez pas à me mettre ne contact avec votre DRH ou responsable formation pour une intervention dans votre organisation !

Prochaines formations : sur l’amélioration des relations professionnelles (conflits, agressivité à à Dax les 23 et 24 mars et à Agen les 5,6,et 7 avril

Les fondamentaux, oui mais lesquels

Les collectivités territoriales, et leurs centres de formations, les CNFPT, figurent parmi mes clients. J’ai formé plusieurs centaines de cadres sur diverses compétences (émotionnelles, relationnelles, techniques, manageriales etc). Devant leur baisse de dotation sur leurs formations, les « grands chefs » ont décidé de renforcer la formation sur les fondamentaux, à savoir le métier, et de réduire la plupart des formations transversales (gestion du stress, confiance en soi, créativité, émotionnel, relationnel, bien-être etc) . C’est une erreur très grave ! D’un côté, tous les résultats scientifiques convergent pour montrer le terrible déficit et les graves problèmes engendrés par le manque de compétences transversales, personnelles ou relationnelles dans les entreprises ! De l’autre, toutes les organisations ayant innové en renforçant ces aspects ont vu bonheur et performance augmenter ! Et j’ai montré, dans un article paru dans Management et Avenir en , que ces compétences sont aussi des constituants fondamentaux du bonheur … A l’heure ou le mal-être s’accroît, on propose donc qu’ils s’accroisse encore. Cherchez l’erreur …

N’attendez pas le pire

Des salariés qui aspirent à changer leur mode de vie, des agents de collectivités territoriales qui vont de moins en moins bien … mais qu’attend-on, pour aller vers le bonheur au travail ? On attend … que les problèmes d’ego soient résolus … car cela requiert de la remise en question, un changement des habitudes, une sortie de sa zone de confort … tout ça concerne aussi bien un employé qu’un chef …. Il y aussi la peur de perte de pouvoir (des syndicats comme des dirigeants, cela a bien été illustré dans le doc Arte sur le bonheur au travail), mais c’est encore une histoire d’ego. Bref, c’est une affaire de réflexion collective et de montée en compétences, et les pionniers sont soit les visionnaires, soit ceux qui ont eu un tellement gros clash qu’ils n’ont plus eut le choix. Alors, si vous n’êtes pas visionnaire, faites-vous accompagner, il existe de multiples solutions à présent pour concilier bonheur et performance au travail ! J’ai donné une interview pour Acteurs publics, (bonheur S public) le bonheur au travail commence à faire parler de lui un peu partout à présent. Et Les Echos nous font remarquer que le bonheur au travail, c’est pas du gadget ou du management baby foot ! Je donne des formations dans ce sens.

Chef du bonheur, nouveau métier

happinessJe termine chaque formation sur les risques psychosociaux (RPS) que j’anime par le bonheur ou bien-être au travail. En effet, réglementairement, prévenir les RPS consiste à déterminer ce qui ne va pas, et à mettre en place des mesures pour réduire les sources de travail pathogène (prévention primaire) ou aider les salariés à y faire face (prévention secondaire). Il s’agit conjointement d’éviter la dégradation de la santé de l’individu et la dégradation de l’organisation du travail (absentéisme, conflits, diminution de la productivité ou de la qualité …).  L’approche par le bonheur ou bien-être est complémentaire, voire même peut suppléer à l’approche négative. En effet, elle consiste à promouvoir la santé mentale de l’individu et de la performance globale de l’entreprise. Autrement dit, elle vise à mettre en place les conditions de travail qui allient bonheur et performance, soit augmenter les sources ou situations de travail bénéfiques. Les participants à la formation comprennent vite, car cela les relie à un bon sens humain. Ils se demandent alors « mais pourquoi on n’a pas mis ça en place dans nos organisations ? ». Certaines le font, elles mettent déjà en place directement des politiques d’amélioration du bien-être ou de la qualité de vie au travail, et d’autres vont jusqu’à communiquer officiellement sur ce sujet en nommant des « chefs de bonheur » garant de cette démarche. Un exemple dans cet article.

Itinéraire créativité dans les INSET

collectivites-territorialesMarie-Pierre Feuvrier Demon intervient pour l’innovation territoriale. La Gazette des communes a relayé dans un article ses formations en créativité et innovation pour les INSET-CNFPT au niveau national. L’article est un peu résumé pour une interview qui a duré presque une demi-heure … Elle donne ces formations depuis quatre ans à présent, de 3 à 6 sessions par an, et avec beaucoup de retour concrets d’actions mises en place dans les collectivités ou dans les équipes. C’est assez fou, pour Marie-Pierre Feuvrier Demon, de penser qu’en 2015, certains fonctionnaires ou élus ont peur de la créativité, ou peur de mettre en place certaines méthodes qui nous permettent d’être plus innovant. Marie-Pierre a en effet été formée il y a 20 ans sur le sujet, et, avant de former des personnes à la créativité et l’innovation dans les domaines humains et sociaux, elle a utilisé à maintes reprises les outils qu’elle propose pour innover, pour ces propres collaborateurs, collègues, ou pour des groupes projets qu’elle a animé. Elle anime de nombreux ateliers d’innovation pour les agents des collectivités, on les appelle aussi sous la nommination « design public » ou « design de service ». Voir l’article  de la Gazette en cliquant sur le lien suivant, avec un témoignage d’un participant : creativite-innovation-territoriale.